BODYPOETRY
« Our bodies are love songs to extinct ecosystems, weathered down to minerals and sparkling dust. We are all the ecotones where vegetal translations of sunlight, minerals, pollens, and pollution converge to briefly coalesce into the constellation of a human self. We are a landscape where microbial and subatomic reunions happen that will never be able to witness. We are the liminal realm where edges species can experiment new forms of communal living just like our ancestors experimented with civilization and agriculture in the ecotonal floodplains of the Euphrates. Life occurs in the overlap. In the floodplains. In the connective tissue that in a human body connects different organs and in a living earth connects different bioregions to weave together the dynamic homeostatis of the greater biosphere. Life experiments and changes and flourishes in the places where bodies meet and dialogue with each other, asking questions, and mutually changing each other. »
—Sophie Strand, excerpt from « On Being Numerous : Bodily Ecologies & The Intelligence of the Interstitial » 2022
POÉSIE DU CORPS
« Nos corps sont des chants d’amour pour des écosystèmes disparus, transformés en minéraux et en poussière scintillante. Nous sommes tous les écotones où les traductions végétales de la lumière du soleil, des minéraux, des pollens et de la pollution convergent pour fusionner brièvement dans la constellation d’un soi humain. Nous sommes un paysage où se produisent des réunions microbiennes et subatomiques qui ne pourront jamais être observées. Nous sommes le royaume liminal où les espèces lisières peuvent expérimenter de nouvelles formes de vie communautaire tout comme nos ancêtres ont expérimenté la civilisation et l’agriculture dans les plaines inondables écotonales de l’Euphrate. La vie se produit dans l’imbrication. Dans les plaines inondables. Dans le tissu conjonctif qui, dans un corps humain, relie différents organes et dans une terre vivante, relie différentes bio-régions pour tisser ensemble l’homéostasie dynamique de la plus grande biosphère. La vie s’expérimente, se transforme et s’épanouit dans les lieux où les corps se rencontrent et dialoguent, se questionnent, se changent mutuellement. »

Collaborations artistiques


La trame des collaborations artistiques est l’ouverture à des rituels poétiques qui relient le corps avec l’espace, le cosmos, la nature. Il s’agit d’actes poétiques qui ne sont ni pensés, ni écrits ou chorégraphiés en amont : ils adviennent dans l’instant, sur le lieu.

Night, to ancient people, was not an absence of light or a negative darkness, but a powerful source of energy and inspiration. At night the Cosmos reveals herself in her vastness, the Earth opens to moisture and germination under moonlight and the magnetic serpentine current stirs itself in the underground waters as the Milky Way winds across the night sky —  Monica Sjöö & Barbara Mor


La nuit, pour les peuples anciens, n’était pas une absence de lumière ou une obscurité ‘négative’ mais une puissante source d’énergie et d’inspiration. La nuit, le Cosmos se révèle dans toute son immensité, la Terre s’ouvre à l’humidité et à la germination sous le clair de lune et le courant serpentin magnétique s’agite dans les eaux souterraines alors que la Voie lactée serpente dans le ciel nocturne —  Monica Sjöö & Barbara Mor

Carine Iriarte © 2021-2022 | Mentions Légales